Cloud privé : définition et enjeux

Lire l'article

Serenisys Blog

Bonjour à tous,

Dans notre article précédent, vous avez pu découvrir les avantages de l’hébergement dans le cloud public et nous avons également abordé la notion de cloud privé dans ses particularités.

Qu’est-ce qui rend le cloud privé si particulier ?

En guise d’introduction, nous reprenons une définition plus précise, provenant de Wikipedia, que celle citée dans l’article précédent, sur le concept de cloud privé.

« Un Nuage Privé Virtuel, ou Cloud Virtuel Privé, ou Virtual Private Cloud (VPC), est un groupe de ressources informatiques configurables à la demande dans un environnement de cloud public, qui fournit un certain niveau d'isolement entre les différentes organisations (appelées utilisateurs) qui utilisent ces ressources. L'isolation entre le VPC et les autres utilisateurs du cloud est habituellement obtenue par l'utilisation d'un sous-réseau IP et d'un mécanisme de communication virtuel (tel qu'un VLAN ou un groupe de canaux chiffrés) pour chaque utilisateur.

iStock-1015743274

Dans un VPC, le mécanisme décrit ci-dessus pour fournir une isolation dans le cloud, est complétée par un service de VPN (pour chaque utilisateur), qui garantit la sécurité de l'accès des utilisateurs à distance aux ressources, grâce à un système d'authentification et de cryptographie.

iStock-953465946

 

Grâce à ces mécanismes d'isolement, l'organisation qui utilise le service travaille actuellement sur un 'nuage privé virtuel' (ie, comme si l'infrastructure n'a pas été partagée avec d'autres utilisateurs), d'où le nom VPC.

Les VPC sont couramment utilisés dans le contexte de l'infrastructure en tant que service (IaaS). Dans ce contexte, le fournisseur d'infrastructure (nuage) et le fournisseur de services VPC sur cette infrastructure pourraient être différentes entreprises. »

 Le cloud privé dans cette définition, offre une meilleure sécurité des données que le cloud public, car les différents VPC utilisateurs sont isolés les uns des autres. De plus, seuls les utilisateurs du VPC peuvent avoir accès au contenu des ressources de leur VPC, c’est-à-dire leurs données. Ainsi, les données des utilisateurs d’un VPC ne peuvent pas être utilisées à partir d’autres organisations et ne peuvent pas être traitées à des fins d’échantillonnage, de statistiques, ou d’analyse prédictive. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que certains grands acteurs du marché du cloud public exploitent les données de leurs utilisateurs à des fins commerciales bien souvent, en extrayant une partie des données dans le cadre d’analyses, via les techniques couramment nommées Big Data; parfois en s’appropriant les données de leurs utilisateurs.

Le cloud privé est construit avec les logiciels de virtualisation des infrastructures, ce qui garantit l’isolement des ressources de chaque organisation et offre ainsi une totale confidentialité des données qui y sont stockées. En effet, tous les éditeurs de logiciels de virtualisation utilisent des organismes indépendants, pour s’assurer de l’étanchéité de leurs outils via des tests d’intrusions très poussés.

Les avantages du cloud privé sont multiples, parmi les avantages principaux, on cite les suivants :

  • Remplacer à moindre coûts les infrastructures actuelles sur site,
  • Maintenir de hauts niveaux de mise à disposition des services pour les différents intervenants,
  • Offrir un haut niveau de disponibilité et de sécurité des infrastructures, au regard des attentes croissantes des personnels de la société.
  • Offrir des avantages financiers indéniables,
  • Permettre à la société, de se centrer sur son cœur de métier, tout en étant exempt d’un certain nombre de frais de fonctionnement, ainsi que de ressources internes à la société.
  • Obtenir des services de support additionnel et de ressources dédiées de la part de son prestataire informatique, tout en s’affranchissant des ressources équivalent plein temps nécessaires au fonctionnement des infrastructures.
  • Gagner en disponibilité des infrastructures, en dehors des horaires de bureau,
  • Les faire évoluer techniquement et en terme de volume de stockage, de même qu'au niveau du nombre de sites rattachés….

 Les usages du cloud privé externalisé s’étend au sein des entreprises de petite taille et de taille intermédiaire. Ils offrent ainsi de nouveaux modèles de croissance pour les entreprises, en offrant de nouveaux modèles, face à la digitalisation des entreprises. Cet accroissement du volume de données, de même que l’obsolescence croissante des matériels et logiciels, sont de nouveaux chemins vers cette recherche croissante des sociétés, vers l’externalisation de leurs sauvegardes et stockages, tout en offrant les avantages de la mutualisation des infrastructures, ainsi que de leurs frais de gestion.

Conclusion :

Comme vous pouvez le constater, le cloud privé est désormais à portée de main pour une société de petite taille et de taille intermédiaire. Son usage est désormais étendu à des entreprises, auparavant exclues de l’accès à ces technologies. Aussi, la digitalisation et l’accroissement du volume de données touchant tout le monde ; ce type d’infrastructure, auparavant réservée aux sociétés du CAC 40, est désormais à disposition des sociétés de toute taille et de tout secteur.

Aussi, nous avons vu, ce en quoi le cloud privé peut permettre aux société de réduire leurs frais de gestion, de se centrer sur leur cœur de métier, de même qu'accéder à la digitalisation des organisations.

Nous verrons dans un prochain article, ce en quoi le cloud privé SERENISYS à de si particulier par rapport à un cloud privé standard.

Faites-nous savoir ce que vous pensez de cet article.

Mettez votre commentaire ci-dessous.